Nouvelles et information

Le Canada et les États-Unis unissent leurs forces contre la menace terroriste dans la région des Grands Lacs

(Le 15 avril 2002) - Le Canada et les États-Unis ont lancé un programme transfrontalier visant à partager des renseignements et augmenter les inspections à bord des navires commerciaux étrangers arrivant dans la Voie maritime et les Grands Lacs.


Les événements du 11 septembre 2001 ont démontré la nécessité de mesures de sécurité rehaussées pour protéger cette voie navigable vitale de l'Amérique du Nord. La menace est réelle : chaque navire qui transite dans ces eaux passe à proximité d'infrastructures essentielles et de grands centres de population. Les deux nations coopèrent pour assurer une sécurité maximale tout en perturbant le moins possible la navigation commerciale. Les inspections d'évaluation des risques des navires empruntant la Voie maritime sont maintenant plus fréquentes. Entre le 11 septembre et le 24 décembre 2001, la Saint Lawrence Seaway Development Corporation (SLSDC) et la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) ont effectué 209 inspections conjointes.


« C'est un important prolongement de notre coopération quotidienne, ont affirmé l'administrateur de la SLSDC Albert S. Jacquez et le président de la CGVMSL Guy Véronneau. Tous les navires entrant dans la Voie maritime du Saint-Laurent doivent nous en prévenir 96 heures à l'avance, sans exception. Les navires qui omettent de le faire ou qui ne fournissent pas tous les renseignements requis se verront interdire l'accès à la Voie maritime. »


Des équipes d'analystes spécialisés de la Garde côtière américaine et l'Agence des douanes et du revenu du Canada effectuent un premier examen des renseignements du navire et soumettent les listes des membres d'équipage et des passagers à une centrale d'information. Si un risque éventuel est repéré, le navire sera soumis à une inspection de sécurité par des représentants d'organismes canadiens avant qu'il puisse entrer dans la Voie maritime et les Grands Lacs. Ces inspections s'ajoutent aux inspections aléatoires et autres mesures de sécurité qui existaient déjà.


Plusieurs organismes ont coopéré à la création de ce programme, y compris Transports Canada, Citoyenneté et Immigration Canada, l'Agence des douanes et du revenu du Canada, la Marine canadienne, la Gendarmerie royale du Canada, la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent, les Douanes américaines, la Garde côtière américaine, le Service d'immigration et de naturalisation des États-Unis et le consulat général des États-Unis à Montréal.


Le réseau Voie Maritime-Grands Lacs joue un rôle énorme dans l'économie nord-américaine. Aux États-Unis, il génère plus de 3 milliards de dollars chaque année et plus de 150 000 emplois. Il a un impact analogue au Canada.