Nouvelles et information

LE TRAFIC SUR LA VOIE MARITIME ATTEINT SON PLUS HAUT NIVEAU DEPUIS CINQ ANS

(CORNWALL, le 16 août 2004) - Le président de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent Richard Corfe a annoncé aujourd'hui que jusqu'à présent cette année, le trafic sur la Voie maritime a atteint des niveaux qui ne s'étaient plus vus depuis la fin des années 1990. « Le trafic a été vigoureux depuis le début de l'année, a affirmé M. Corfe. Les résultats surpassent ceux de l'an dernier et ceux que nous avions prévus. Nous croyons qu'ils demeureront élevés jusqu'à la fin de l'année, ce qui augmentera sensiblement nos revenus. »


Les effets combinés de la lenteur de l'économie et de la concurrence d'autres modes de transport avaient réduit le trafic et les revenus de la Voie maritime depuis quelques années. La Corporation a réagi en adoptant un nouveau plan stratégique axé sur le développement des marchés et l'innovation afin de tirer le meilleur parti possible des possibilités se présentant au réseau de la Voie maritime.


« Nous ne pouvons pas revendiquer la responsabilité de la reprise économique qui est certainement la principale cause d'augmentation du trafic cette année, admet M. Corfe. Par contre, notre détermination à rendre le réseau plus efficace pour nos clients - par exemple, avec le SIA, le service à la clientèle offert sur le Web et la récente augmentation du tirant d'eau - contribue aux résultats. À la fin de juillet, nous avions enregistré 374 transits commerciaux de plus qu'au même moment l'an dernier - 128 de plus dans la section Montréal-lac Ontario (MLO) et 246 de plus sur le canal Welland. »


Au total, les marchandises transportées sur la Voie maritime sont en hausse de 11,5 p. 100 par rapport aux chiffres de juillet l'an dernier, l'augmentation étant de 1,6 millions de tonnes sur le canal Welland et de 1,3 millions de tonnes dans la section MLO. « La plus grande partie de l'augmentation provient du vrac transporté par la flotte intérieure, mais une récente poussée du trafic océanique a aussi fait grimper ses statistiques plus haut que les deux dernières années », a ajouté M. Corfe.


Les transports de céréales sont en hausse de 15,5 p. 100, grâce aux expéditions canadiennes de la bonne récolte de l'an dernier qui ont compensé une diminution de 2 p. 100 des expéditions américaines. Les expéditions de céréales américaines demeureront sans doute faibles, mais la Voie maritime prévoit que les transports de céréales canadiennes dépasseront en 2004 les 6,2 millions de tonnes prévues au budget et s'élèveront probablement à 6,7 millions de tonnes, soit 16 p. 100 de plus qu'en 2003 dans la section MLO et 21 p. 100 de plus sur le canal Welland.


Il faut également souligner l'augmentation des expéditions de minerai de fer (de 550 000 tonnes ou 18 p. 100 jusqu'à présent sur le canal Welland), de coke (53 p. 100) et de pierre (46 p. 100). En général, les transports d'autres produits en vrac surpassent les prévisions budgétaires de 17 p. 100 ou 524 000 tonnes dans la section MLO et de 19 p. 100 ou 796 000 tonnes sur le canal Welland. Par suite des résultats supérieurs pour le pétrole, la potasse, la ferraille, les produits chimiques et le gypse, il est maintenant prévu que les transports d'autres produits en vrac dans la section MLO atteindront 8,43 millions de tonnes d'ici la fin de l'année, 10 p. 100 de plus qu'en 2003. Sur le canal Welland, en raison de l'augmentation des expéditions de pétrole, de pierre, de potasse, de ferraille et de produits chimiques, il est prévu que les transports d'autres produits en vrac arriveront à 11,17 millions de tonnes en 2004, 11 p. 100 de plus qu'en 2003.


« Cette augmentation du trafic nous ramène aux niveaux que nous avons connus à la fin des années 1990, a noté M. Corfe. Nous avons encore une ample capacité pour accueillir de nouvelles marchandises et d'autres solutions de transport. C'est précisément dans cette optique que nous poursuivons nos activités de développement des marchés, et ce, avec une nouvelle énergie depuis le début de la saison. Notre campagne d'affichage à grand déploiement et nos autres activités de promotion et de lobbying font passer notre message : le réseau Grands Lacs-Voie maritime est l'option plus propre, plus sûre et plus économique en énergie pour une vaste gamme de marchandises. »


Cliquez ici pour les statistiques complètes sur le trafic de la Voie maritime en 2004.