Nouvelles et information

TRAFIC EN FORTE HAUSSE SUR LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT

Cornwall (Ontario), le 25 mai 2006 – La Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) a indiqué aujourd’hui qu’à la fin d’avril, selon les estimations, le trafic était en hausse de 30 p. 100 par rapport à un an plus tôt. Cette forte progression témoigne de la viabilité économique des transports maritimes et du rôle clé que joue la Voie maritime dans les économies du Canada et des États-Unis.


Des augmentations ont été enregistrées dans le transport d’acier, de céréales, de minerai de fer et de charbon. Une grande partie des gains est attribuable au dynamisme du secteur sidérurgique – la demande de minerai de fer et de charbon nécessaires à la production s’ajoutant aux fortes importations de produits d’acier d’outre-mer. Le transport de céréales a aussi connu des gains notables, grâce aux navires disponibles après des transits remontants chargés de cargaisons pour les usines sidérurgiques.


« Nous avons certainement le vent dans les voiles, s’enthousiasme le directeur, Développement des marchés de la CGVMSL Aldert van Nieuwkoop. Nous ne sommes certes pas responsables de la vitalité de l’économie qui stimule la demande de nos services, mais nous sommes fiers de l’état de préparation de notre réseau et de notre capacité de satisfaire à l’augmentation sans délais ou congestion. »


Cet excellent début de saison permet d’espérer que l’année apportera de bons résultats; la campagne Autoroute H2O de la Voie maritime donne d’ailleurs aussi des causes d’optimisme. Au retour d’une récente mission commerciale en Chine, le président et chef de la direction de la CGVMSL Richard Corfe signale que les entreprises chinoises sont à la recherche de nouvelles routes vers le marché nord-américain, étant confrontées à une congestion croissante sur leurs routes actuelles. « Nos interlocuteurs chinois sont bien avisés en matière de commerce, et ils commencent à expédier des marchandises par le canal de Suez jusqu’à Halifax. Il est facile d’imaginer que des navires collecteurs pourraient transporter les cargaisons vers l’intérieur par la Voie maritime, à partir de points de transbordement comme Halifax, Québec et Montréal. »


Aujourd’hui, la Voie maritime joue un rôle vital dans l’économie nord-américaine, acheminant plus de 43 millions de tonnes de marchandises par année. Elle apporte aussi d’importants avantages environnementaux et sociaux puisque le transport maritime de grands volumes de vrac et de marchandises générales le plus près possible de leur destination réduit la congestion et la pollution. Plus de 250 millions de tonnes de marchandises traversent chaque année l’Autoroute H2O (l’ensemble du réseau Voie maritime-Grands Lacs). La campagne Autoroute H2O a été lancée par les parties intéressées pour souligner les avantages économiques et environnementaux des transports maritimes sur la Voie maritime et les Grands Lacs. Pour plus d’information, consulter, www.grandslacs-voiemaritime.com ou www.autorouteh2o.com.