Nouvelles et information

LA VOIE MARITIME SIGNALE UNE FORTE PROGRESSION DU VOLUME DES MARCHANDISES DEPUIS UN AN

Cornwall (Ontario), le 21 juin 2010 – La Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) rapporte que l’activité liée à l’industrie sidérurgique reste élevée, les expéditions de minerai de fer et de brames d’acier affichant une vigueur soutenue. Le volume des marchandises transportées sur la Voie maritime est de presque 20 % supérieur à celui de l’année passée.

Entre le 25 mars et le 31 mai, les expéditions totales sur la Voie maritime se sont élevées à 6 888 000 tonnes, contre 5 840 000 tonnes pour la même période un an plus tôt. Les transporteurs maritimes ont livré 33 000 tonnes de brames d’acier jusqu’au 31 mai. Il s’agit d’un revirement complet par rapport à l’année passée, quand il n’y avait eu aucun transport de brames d’acier.

« L’industrie sidérurgique continue de montrer des signes de relance ayant un effet direct sur le trafic de la Voie maritime, a affirmé le directeur du développement des marchés de la CGVMSL Bruce Hodgson. Le volume de minerai de fer a augmenté de 105 % depuis un an, et nos importations de brames d’acier à Hamilton se sont rétablies. »

Alors que le commerce international prend une importance croissante dans le PIB, atteignant aujourd’hui presque 30 % de toute l’activité économique, les États et provinces des Grands Lacs assurent ensemble près de 39 % du commerce des États-Unis et du Canada avec le reste du monde.

Michael Kennedy, le responsable des transports et de la sous-traitance du groupe ArcelorMittal Dofasco, se montre aussi optimiste : « En 2009, la crise économique mondiale a frappé l’industrie sidérurgique de plein fouet. En 2010, nous avons bon espoir que la reprise se poursuivra. L’augmentation du trafic maritime, surtout en ce qui concerne le minerai de fer, est la conséquence d’une plus grande utilisation de la capacité de toutes les aciéries. La conjoncture s’est améliorée et nous savons que l’économie évolue dans le bon sens. L’industrie n’a toutefois pas encore retrouvé ses niveaux de production d’avant la récession et nous continuons de voir des sources de volatilité dans le marché. »

La Voie maritime assure environ 75 000 emplois directs ou indirects au Canada, et 150 000 aux États-Unis. Selon ses plus récentes recherches, elle engendre chaque année plus de 4,3 milliards de dollars en revenus personnels, 3,4 milliards de dollars en chiffre d’affaires pour les entreprises reliées au transport et 1,3 milliard de dollars en recettes fiscales pour les divers paliers de gouvernement – fédéral, États ou provinces, municipalités. Pour de plus amples renseignements sur la Voie maritime du Saint-Laurent, veuillez consulter le site Web www.grandslacs-voiemaritime.com.

.