Nouvelles et information

LA VOIE MARITIME CONCLUT SA SAISON DE NAVIGATION

Le tonnage a augmenté de 9 % par rapport à l’année précédente

Cornwall (Ontario), le 16 janvier 2018  – La Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) a annoncé aujourd’hui que la saison de navigation 2017 a pris fin le 11 janvier 2018, avec le passage du Federal Biscay par l’écluse de Saint-Lambert à Montréal à 18 h 08.

La masse d’air arctique qui s’est attardée dans la région de la fin décembre au début de janvier a accéléré la formation de glace sur la Voie maritime. Quelques navires bravant les conditions météo éprouvantes des deux dernières semaines ont été retardés par la présence de glace dans plusieurs écluses. Le personnel de terrain de la Voie maritime a travaillé avec diligence pour entretenir les écluses. Les employés des centres de contrôle ont collaboré avec la Garde côtière canadienne, les administrations de pilotage et les autres acteurs du système de soutien des transports maritimes. Grâce au dévouement et aux efforts inlassables de tous, la Voie maritime du Saint-Laurent a réussi à clôturer en bon ordre sa 59e saison de navigation.

Terence Bowles, président et chef de la direction de la CGVMSL, a loué le personnel de la Voie maritime : « Je suis très fier du professionnalisme, de la détermination et de la ténacité dont le personnel de la Voie maritime a fait preuve pour assurer le bon déroulement des activités jusqu’au terme de la saison de navigation. Confrontées à des variations extrêmes de la météo, nos équipes ont relevé de nombreux défis, et tous les navires ont franchi la voie navigable en toute sécurité.

Une bonne année commerciale – Hausse de 9 % du tonnage

Une croissance économique vigoureuse a entraîné de solides gains des transports dans divers secteurs, le tonnage total de la Voie maritime augmentant de 9 % pour l’année, jusqu’à plus de 38 millions de tonnes. Que ce soit pour les expéditions de minerai de fer alimentant les aciéries aussi bien d’Amérique du Nord que d’Asie ou pour la pierre, le ciment et l’acier qui ont permis à l’industrie de la construction d’entretenir son élan, la Voie maritime a de nouveau prouvé qu’elle est un axe de transport binational vital, soutenant pratiquement tous les secteurs de l’économie nord-américaine.

« Les résultats finaux du tonnage témoignent d’une bonne progression par rapport à 2016, a fait remarquer Craig H. Middlebrook, administrateur adjoint de la Saint Lawrence Seaway Development Corporation des États-Unis. C’est le cas en particulier pour les expéditions de minerai de fer, et nous avons terminé l’année en force. Nous en sommes enchantés. »

Le réseau de la Voie maritime du Saint-Laurent permet de transporter des marchandises à l’intérieur de l’Amérique du Nord, mais aussi, en tant que portail international vital, il soutient le commerce avec plus de 50 pays dans le monde entier. Depuis que la Voie maritime été ouverte en 1959, plus de 2,9 milliards de tonnes de marchandises – valant plus de 450 milliards de dollars – ont franchi ses 15 écluses.

« De toute évidence, 2017 a été une bonne année sur le plan commercial, a résumé M. Bowles. Et nous avons mené nos activités à bien jusqu’à la fin de la saison grâce à la compétence et au dévouement de notre personnel. C’est une réussite collective. »

Des faits et des chiffres

  • L’ultime navire de charge à transiter par la section Montréal-lac Ontario de la Voie navigable dans la saison de navigation de 2017 a été le Federal Biscay. Il a franchi l’écluse de Saint-Lambert le 11 janvier à 18 h 08, en route vers l’aval. Le dernier navire de charge à transiter par le canal Welland de la Voie maritime a été le Baie St. Paul. Il a franchi l’écluse 8 (Port Colborne) à 2 h 14 le 1er janvier, en route vers le lac Érié.
  • Le réseau Grands Lacs-Voie maritime est une « autoroute maritime » qui s’étend sur 3 700 kilomètres, de l’océan Atlantique jusqu’aux Grands Lacs. Quelque 160 millions de tonnes de marchandises sont transportées dans le réseau chaque année, ce qui soutient 227 000 emplois et 35 milliards de dollars d’activité économique.
  • La Voie maritime du Saint-Laurent est une entité binationale et la pièce maîtresse du réseau navigable reliant le bas du fleuve Saint-Laurent aux Grands Lacs. S’étendant vers l’ouest à partir de Montréal, la Voie maritime compte 15 écluses (13 canadiennes et 2 américaines) qui permettent aux navires de grimper en tout de 168 mètres depuis le niveau de la mer jusqu’au lac Érié. Pour de plus amples renseignements sur la Voie maritime du Saint-Laurent, voir www.grandslacs-voiemaritime.com.

Au sujet de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent

  • La Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent est une société sans but lucratif constituée en 1998 par le gouvernement du Canada, les utilisateurs de la Voie maritime et d’autres intervenants. Conformément à la Loi maritime du Canada, la Corporation gère et exploite les installations canadiennes de la Voie maritime du Saint-Laurent, qui restent la propriété du gouvernement du Canada, en vertu d’un accord à long terme conclu avec Transports Canada.